Cette semaine :

  • #1  – L’Europe enregistre une forte croissance de couverture du Très Haut Débit de l’ordre de 43 %
  • #2  – La France se classe 14e des 28 pays de l’Union européenne
  • #3  – Les Français, cancres européens des réseaux sociaux
  • #4  – Open Data : Axelle Lemaire veut donner un statut aux données d’intérêt général
  • #5  – Les maires ruraux présentent leur vision de la mairie numérique
  • #6  – Extinction du cuivre : la mission Champsaur recommande un processus progressif

L'Europe enregistre une forte croissance de couverture du Très Haut Débit de l'ordre de 43 %

Le marché européen du FTTH a fait preuve d’un réel dynamisme en 2014. Selon une étude présentée par l’Idate, dans le cadre du FTTH Council Europe à Varsovie, la croissance du nombre d’abonnés s’établirait à 55% en 2014 et celle du taux de couverture à 43%. Le marché est porté par quelques pays comme l’Espagne dont le taux de couverture atteignait les 10 millions de foyers en fin d’année et un gain net de 800.000 nouveaux abonnés, suivi par la Roumanie dont le gain se situe à 1,8 million d’abonnés. Quelques autres pays bénéficient d’un rythme soutenu comme la Suède, les Pays Bas (65% de nouveaux abonnés), suivis par la France, le Portugal, la Suisse et la Turquie dans des proportions comprises entre 30 et 70%.

 loupe

La France se classe 14e des 28 pays de l'Union européenne

Une étude de la Commission européenne juge la performance de la France dans le numérique. Tous critères confondus, le pays se classe 14e sur les 28 pays de l’UE, selon un indice basée sur des données de 2013 et 2014. Elle se situe dans un groupe de pays à la performance jugée « moyenne », derrière l’Allemagne et la Grande-Bretagne. Loin du Danemark, de la Suède ou des Pays-Bas, qui font la course en tête. Revue de détail des points fort et des points faibles de l’Hexagone.

Le pays accuse un retard important dans l’accès au très haut débit, notamment, et dans l’intégration du numérique dans les entreprises.

 loupe

Les Français, cancres européens des réseaux sociaux

Les Français ont le taux d’utilisation des réseaux sociaux le moins élevé de l’Union européenne, selon l’étude de la Commission européenne.

Seulement 46% des utilisateurs d’internet utilisent les réseaux sociaux, alors que la moyenne européenne s’établit à 58%. Ce chiffre atteint même 69% dans un pays très connecté comme le Danemark.

 loupe

Open Data : Axelle Lemaire veut donner un statut aux données d'intérêt général

Alors que les députés viennent d’imposer aux sociétés de transport en commun de mettre en ligne, dans un format libre et ouvert, toutes les informations relatives à leurs horaires et arrêts, le gouvernement songe de son côté à créer un nouveau régime juridique qui serait applicable à toutes ces données « d’intérêt général » qui sont détenues par des acteurs privés.

 

L’idée est de créer un nouveau statut, spécifique à ces données étant en quelque sorte à la frontière entre la sphère « publique » et « privée ». Axelle Lemaire a expliqué qu’un « travail » d’ordre juridique était actuellement mené par ses services « pour tenter de définir une nouvelle catégorie de données, un nouveau concept que j’aimerais appeler les données d’intérêt général ».

Axelle Lemaire souhaite porter cette idée « dans le cadre du projet de loi numérique ».

 loupe

Les maires ruraux présentent leur vision de la mairie numérique

L’Association des maires ruraux de France (AMRF) a apporté sa contribution à la grande concertation nationale organisée par le Conseil national du numérique. Les élus ruraux y réaffirment l’urgence du très haut débit « pour rendre possible le déploiement de nombreux usages dont ceux portés par les collectivités elles-mêmes ». L’association se dit engagée dans le déploiement en réseau « des 36.000 lieux de contacts avec tous les citoyens » que sont les mairies et entend faire émerger de ce travail une notion de « mairie numérique » ancrée sur « les besoins et les attentes des habitants ». Parmi les dix propositions formulées, l’association propose des services nouveaux comme l’affichage plus systématique des décisions du conseil municipal sur le site internet de chaque commune, complété par la mise à disposition « par l’Etat » de modules facilement intégrables aux sites web des communes afin que la mairie virtuelle « constitue le point d’entrée naturel du citoyen et de l’accès aux services administratifs ». L’association pousse fortement au développement d’équipements de proximité de type espace public numérique (fixe ou itinérant) et « Cafés du village connectés », des tiers lieux ouverts « conçus à la fois dans un but de désenclavement économique et de resocialisation ».

 loupe

Extinction du cuivre : la mission Champsaur recommande un processus progressif

Chargée par le gouvernement d’étudier « la transition vers les réseaux à très haut débit et l’extinction du réseau de cuivre », la mission présidée par Paul Champsaur a rendu son rapport.

Comme on s’y attendait, plutôt qu’une fermeture programmée et volontariste, la mission Champsaur préconise un basculement progressif et incitatif du réseau téléphonique de cuivre vers les nouveaux réseaux. L’élément clé de cette « progressivité » est la création d’un statut de « zone fibrée » pour les territoires les plus avancés, déclencheur de mesures d’accompagnement et d’accélération de la migration.

Comme on s’y attendait, ce rapport suscite des réactions mitigées de la part des opérateurs et des collectivités.

 

 loupe

 

En savoir plus !